Jimmy Pahun | Création d’une Commission d’enquête sur la sécurité et la sûreté des installations nucléaires
16083
post-template-default,single,single-post,postid-16083,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,vertical_menu_enabled,qode-title-hidden,side_area_uncovered_from_content,qode-theme-ver-9.2,wpb-js-composer js-comp-ver-5.1.1,vc_responsive

Création d’une Commission d’enquête sur la sécurité et la sûreté des installations nucléaires

Jimmy PAHUN nommé vice-président de la commission d’enquête sur la sûreté et la sécurité des installations nucléaires

A l’initiative de l’ensemble du groupe La République en Marche, une proposition de résolution tendant à la création d’une commission d’enquête sur la sûreté et la sécurité de nos installations nucléaires a été déposée le 20 décembre dernier. Cette proposition a été adoptée par l’Assemblée nationale le 31 janvier 2018.

La France est le premier pays au monde en nombre de réacteurs nucléaires en exploitation par habitant, avec 58 réacteurs pour 67 millions de Français. Ces réacteurs produisent plus de 70 % de l’électricité fabriquée dans notre pays. La création de cette commission intervient alors que le Gouvernement a annoncé le report – à 2030 ou 2035 – des objectifs énoncés pour la transition énergétique de 2015. Cette dernière prévoyait de ramener, à l’horizon 2025, la part d’électricité produite par l’énergie nucléaire à 50%.

Ce jeudi 8 février 2018, les 30 membres de la commission d’enquête réunis ont désigné Paul CHRISTOPHE comme Président de la commission et Barbara POMPILI, Rapporteure. Un vice-président a été désigné pour chaque groupe parlementaire. A ce titre, Jimmy PAHUN a été nommé vice-président pour le groupe MoDem et Apparentés.

La commission n’a pas pour objet de lancer un débat pour ou contre le nucléaire. Elle traitera, en premier lieu, des questions de sécurité dans un contexte de menace terroriste. Malgré le renforcement des sanctions prévues par la loi du 2 juin 2015, les tentatives d’intrusion se poursuivent. Pour Jimmy PAHUN, « les actions médiatiquement spectaculaires de certaines de ces intrusions ne sont pas de nature à rassurer nos concitoyens et ont mis en évidence l’existence de failles de sécurité dans ces centrales ». La commission traitera, en second lieu, des questions de sûreté, c’est-à-dire des mesures mises en œuvre à toutes les étapes de la vie d’une centrale pour protéger la population et l’environnement contre les éventuels risques radioactifs et radiologiques.

La Commission rendra son rapport dans les six mois.

Création d'une commission d'enquête sur la sécurité et la sûreté nucléaires

L'Assemblée nationale vient de voter la création d'une commission d'enquête sur la sécurité et la sûreté nucléaires.Plus d'explications : http://bit.ly/2EqNJ1q

Publié par Jimmy Pahun, Député du Morbihan, 2e circonscription sur mercredi 31 Janvier 2018

No Comments

Post A Comment

Please copy the string l3IfRS to the field below: